>> Alain et Joseph (ou le « meurtre du père »).

Publié le par R.B, BR, ou RBBR selon l'état des Forces Réelles

<< C’est un drôle de p’tit gars qui s’appelle Alain. Le meilleur étudiant de Paris. Toute sa vie, il a travaillé dur pour les riches. Il leur a donné des conseils à deux balles qu’il facturait deux milliards. Il a fondé de grandes sociétés d’affaires qu’il a mises en faillite. Sa spécialité, c’était les jetons de présence. >>

 

$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$

 

Alain et Joseph (ou le « meurtre du père »).

C’est un drôle de p’tit gars qui s’appelle Alain. Le meilleur étudiant de Paris. Toute sa vie, il a travaillé dur pour les riches. Il leur a donné des conseils à deux balles qu’il facturait deux milliards. Il a fondé de grandes sociétés d’affaires qu’il a mises en faillite. Sa spécialité, c’était les jetons de présence.

Il a cogité avec des grands penseurs pour que la vie des riches fût toujours plus douce. Il a surveillé des journaux, des télévisions. Il a conseillé les princes qui ne se contentaient pas des conseils des marchands de réclames. Il a écrit des livres en recopiant parfois un peu ceux des autres. Il a dit que, le pape étant allemand, il était insensible à l’histoire comme tous ses compatriotes et ne pouvait pas plaindre le sort des romanichels.

Que lui restait-il donc à faire pour se déconsidérer à jamais ? À soixante ans passés, il découvrit qu’il lui fallait « tuer le père ». Dans ce domaine, il était un peu puceau sur les bords, pas vraiment fini avec sa tête de petit garçon.

Pas facile de tuer un grand résistant membre de la main-d’œuvre immigrée (MOI), juif polonais, membre du parti communiste français dès 1924. Impossible pour Alain de tuer papa Joseph les yeux dans les yeux. Alors, devant un micro ami au détour d’une réflexion sur ce que coûtent nos anciens parce qu’il n’y a pas, en France, de Narayama, cette montagne aux chênes où les vieux Japonais se rendaient pour mourir, Alain déclara ceci :

« J’ai un père qui a 102 ans, il a été hospitalisé 15 jours dans un service de pointe. Il en est sorti. La collectivité française a dépensé 100 000 € pour soigner un homme de 102 ans. C’est un luxe immense, extraordinaire pour lui donner quelques mois, ou quelques années de vie (…) je trouve aberrant que l’État m’ait fait ce cadeau à l’œil (…) je pense qu’il va falloir s’interroger sur le fait de savoir comment on va récupérer les dépenses médicales des « très vieux », en mettant à contribution, ou leur patrimoine, quand ils en ont un, ou le patrimoine de leurs ayant droit ».

Affaire réglée, le papa vient de mourir.

Bon voyage, Joseph.

Théophraste R.

PS. Hep, Saint-Pierre ! Echangerais grand Résistant centenaire contre petit collabo milliardaire.

URL de cette breve 1504
http://www.legrandsoir.info/+Alain-a-tue-son-papa+.html
ajouter un commentaire
DANS LA MEME VEINE
  • De qui Manning est-il le nom ?
    La même presse qui relaie complaisamment ceux qui prônent l’indulgence pour Roman Polanski, popularise l’accusation de viol contre Julian Assange (accusation qui ne tiendrait pas avec nos lois).
    La même encore fait monter au créneau, en batteries serrées, les journalistes, (...)
  • Nicolas Demorand : gros* ou lourdingue ?
    Pas rasé, dans un survet à capuche, il se vautre de guingois sur son fauteuil, posant parfois sa jambe sur l’accoudoir.
    Avalanches de questions à charge contre son invité, le président du parti de Gauche. Il conteste implicitement la légitimité du Sénat (dont le président est le deuxième (...)
  • Harry Roselmack : une minorité à respecter.
    En ces temps d’ordre moral larvé, d’intouchabilité des minorités, les humoristes et les pamphlétaires marchent sur des oeufs. Doouuucement sur les arabes, les juifs, les homos, les nains, les trisomiques, les vieux, les flics, les Corses, les blondes, les gros, les sourds, les (...)
  • MEILLEURS VOEUX 2011
    à tous nos lecteurs (fidèles et de passage), à tous nos amis (indéfectibles ou même par malentendu)
    Que l’année 2011 soit une année de résistances et de victoires.
    De Bastilles qui tombent et de banquiers en fuite.
    De 5 fruits et légumes sans OGM par jour et de Chinois sur la lune. (...)
  • Chicago, ses dinosaures…
    Le 27 octobre 2010, le PDG Martin Slark publie un communiqué annonçant que « les revenus et le bénéfice par action ont atteint un record absolu en septembre », « les recettes étant même supérieures à ce qu’elles étaient avant la récession ».
    Les dirigeants ayant pris les bonnes (...)
  • Dans Pujadas, il y a J.u.d.a.s.
    Selon le Canard Enchaîné, David Pujadas s’est rendu le 7 décembre dans les coulisses du journal de 13 heures de France 2 dont l’invité était Xavier Mathieu, délégué syndical CGT de Continental-Clairoix.
    Pour lui demander si les patrons ne vont pas trop loin en empochant des (...)
  • La Banque mondiale plus objective que Le Monde. (Vous le saviez, ça ?).
    D’après la Banque mondiale, on vit désormais un an de plus à Cuba qu’aux USA alors qu’on y mourait environ 6 ans plus tôt quand le peuple insulaire expédia son dictateur chez l’Oncle Sam.
    Au bout d’un demi-siècle de blocus pimenté d’attentats, de sabotages (...)
  • L’affligeant decrescendo des consciences
    Du temps où le mouvement progressiste français était assez puissant et assez à gauche, il savait lancer des campagnes de grande envergure pour Sacco et Vanzetti, Julius et Ethel Rosenberg, Angela Davis, Nelson Mandela.
    Plus récemment, la classe médiatique sut arracher à l’oubli de leur (...)

Commenter cet article