>> Le premier ministre, Jean-Marc Ayrault, a appelé à un vote massif du Parlement, c’est-à-dire de l’Assemblée nationale et du Sénat. Or la réalité est simple.

Publié le par R.B, BR, ou RBBR selon l'état des Forces Réelles

Commenter cet article