>> une manière - un peu scandaleuse - d'ignorer la bataille qui continue

Publié le par R.B, BR, ou RBBR selon l'état des Forces Réelles

- de laisser penser qu'il ne resterait plus qu'à attendre 2012 pour s'en remettre au verdict des isoloirs.

 

>>> http://lepetitblanquiste.hautetfort.com/archive/2010/10/26/retraites-il-n-y-aura-pas-de-rattrapage-dans-les-urnes.html

 

- Déjà, dans les années 1930, en France, la gauche disait se heurter au « mur de l'argent  » pour justifier sa timidité à prendre des mesures radicales envers le capitalisme.

Il a fallu les grandes grèves de juin 1936 pour que le patronat négocie et cède sur les revendications ouvrières - augmentation jusqu'à 15% des salaires, liberté syndicale dans les entreprises, institution des délégués ouvriers et des conventions collectives -

et que le gouvernement de Front populaire fasse voter, sans délai, les premiers congés payés et la semaine de 40 heures.

 

Publié dans THÉORIE - PRAXIS

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article