>> Je me relis parfois pour mieux m'entre-voir...

Je ne sais où je veux en venir exactement... Mes papiers officiels attestent tous de mon âge avancé... Pourquoi ne pas l'assumer simplement ?

Pourquoi ?

Vamos ver se vou conseguir me desnudar mais... nesta lingua... Vamos ver esta vez... ... ...

 

Mais uma vez...

 

Talvez, nesta lingua que não é minha, vou ter a coragem de me reconhecerrrrr sem medo de me ver tal como eu sou, tal como me tornei com o tempo.

Melhor : por causa disso propriamente !

 

Sinto bem... precisamente... neste momento enloquecedor, que serà isso mesmo =  Sim... vou conseguir... assim... e  emfin... me  d e s n u d a r   total... mente ?!

 

Vamos-la... então.

 

Mais ça m'effraie c'est clair.

Trop de choses à dire sur trop-de-douleurs-au-fond-de-moi.

Et ce faux-fils... $$>infidèle & malade<$$... qui "me gratte le ciel" enfin... [ et Dieu sait si c'est bon, aussi classiquement ] après m'avoir honni depuis la-nuit-des-temps-de-ce-13-Mai-84-où-un-des-meilleurs-êtres-de-ce-monde mourrût.

 

Il s'appelait Roland BOLZONI et je voudrais tellement que le monde et sa future humanité s'en souvienne.

 

Depuis ce jour néfaste de 1984, un quidam s'est emparé de sa dépouille... et parle et agit... **en son nom & à sa place** [comme s'il était encore **lui-même-vivant**]. Et c'est pas vraiment-vraiment une réussite.

 

Disons plus simplement qu'il en chie des vertes et des pas-mûres. M'enfin...